Comment nettoyer les croûtes dans l’oreille de votre chien ?

croûtes dans l’oreille de votre chien

Vous avez aperçu des croûtes en vérifiant les oreilles de votre chien ? Pas de panique, il s’agit généralement d’une affection banale qui peut facilement être soignée si elle est traitée rapidement.

Croûtes dans l’oreille de chien : les causes possibles

Si vous avez détecté de petites croûtes dans l’oreille d’un chien et que celui-ci se gratte excessivement, plusieurs causes peuvent en être à l’origine.

Avant toute chose, il faut savoir que l’oreille de votre chien est composée de deux parties : une partie externe appelée pavillon et une autre interne. Comme toutes les autres zones du corps du chien, le pavillon de l’oreille doit constamment être propre et lisse au toucher.

Pour ce qui est du conduit auditif, il est également recouvert d’une peau qui, en temps normal, doit être propre et assez sèche. En général, les croûtes sont dues à des sécrétions issues de l’intérieur de l’oreille. En effet, il arrive que du cérumen soit produit en excès à cause d’un dysfonctionnement lié à un état pathologique.

Dans ce cas de figure, il remonte jusqu’à l’extérieur de l’oreille, s’y accumule et sèche pour former des croûtes. D’un autre côté, il arrive que la peau du conduit produise naturellement du sébum en excès qui, lui aussi, va découler vers l’extérieur de l’oreille.

Dans d’autres cas, les croûtes dans l’oreille de chien peuvent se former suite à une otite.

Outre les atteintes à l’intérieur du conduit auditif, la formation des croûtes auriculaires peut également être liée à des problèmes cutanés. Parfois, ce genre d’affection est provoqué par des blessures auto-infligées suite à des démangeaisons.

Si le chien se gratte intensément, les plaies engendrées vont par la suite se transformer en croûtes. De plus, résultant le plus souvent d’un processus de cicatrisation, celles-ci peuvent parfois être douloureuses, poussant ainsi le chien à les gratter davantage pour se soulager.

Comme chez l’homme, celui-ci peut souffrir d’irritations ou d’infections cutanées pouvant se manifester par des pustules ou des boutons. En séchant, ces derniers se transforment également en petites croûtes.

Enfin, il se peut que les croûtes soient le résultat d’un eczéma, d’allergies de contact ou d’allergies alimentaires. Dans tous les cas, leur apparition n’est pas normale, c’est pourquoi il est important d’y remédier rapidement pour éviter qu’il n’y ait une surinfection.

Comment faire le diagnostic ?

Avant d’emmener votre chien chez le vétérinaire, vous pouvez tenter de déterminer les causes de l’apparition de ces croûtes à l’œil nu. Pour rappel, certaines races de chiens présentent des zones pigmentées au niveau des oreilles. Bien que ces taches puissent avoir l’air de saletés accumulées, il est important de ne pas les confondre avec des problèmes ariculaires.

Si les croûtes sont dues à des secrétions internes, vous pourrez probablement observer du cérumen noirâtre et malodorant. Cela peut parfois indiquer une infection parasitaire, une otite ou une allergie. Dans ces cas-là, les chiens ont tendance à secouer constamment la tête et à beaucoup se gratter car ils souffrent de fortes démangeaisons.

D’ailleurs, si vous voyez que votre chien secoue anormalement la tête, cela pourrait être le signe d’une rupture d’un vaisseau sanguin. Ce type de lésion s’accompagne généralement d’un écoulement de sang entre la peau et le pavillon auriculaire.

L’origine infectieuse de ces croûtes est peu probable si votre chien ne réagit pas lorsque vous lui touchez l’oreille. En revanche, si vous observez des petites plaies, sans pour autant que l’oreille ne soit complètement rouge, il se pourrait que votre chien se soit simplement griffé en se grattant. L’absence de mauvaises odeurs est également un bon indice dans ce cas.

Enfin, si vous soupçonnez une affection plus grave, n’hésitez pas à consulter pour avoir un diagnostic de certitude. En effectuant un prélèvement dans l’oreille de votre chien, le vétérinaire pourra vous prescrire le traitement adéquat.

Comment nettoyer les croûtes dans l’oreille de chien ?

En attendant de déterminer les causes d’apparition des croûtes chez un praticien, vous pouvez vous-même y remédier en procédant à un léger nettoyage. Pour ce qui est de la partie externe dite pavillon auriculaire, vous allez devoir frotter délicatement avec de l’eau tiède et un shampooing spécial pour chien. Cela permettra de décoller les croûtes sans faire mal à votre animal.

Pendant cette opération, veillez absolument à ce qu’il n’y ait pas d’eau qui pénètre à l’intérieur des oreilles du chien. Cela pourrait entraîner une macération, puis la survenue d’une otite. En revanche, si vous voyez des saignements en dessous de la croûte, il ne faudra pas y toucher pour ne pas interférer dans le processus de cicatrisation.

Concernant l’entrée du conduit auditif, vous devrez utiliser un produit dédié à l’hygiène des oreilles en évitant l’eau à tout prix. Ce type de produit vous aidera non seulement à enlever les croûtes obstruant les oreilles, mais aussi à dissoudre le cérumen. Pour vous assurer qu’il fasse bien effet, veillez à ce qu’il ait des propriétés cérulolytiques.

Pour certaines races au pelage très fourni (telles que les caniches), il arrive souvent que l’entrée du conduit soit totalement obstruée par les poils. Dans ce cas, vous devrez évidemment les retirer à l’aide d’un rasoir, soit avec une pince à épiler.

Si votre chien est trop agité, ne prenez pas le risque de le blesser. Emmenez-le plutôt chez le toiletteur.

Que faire en cas d’atteinte sévère ?

Bien souvent, les croûtes dans l’oreille de chien surviennent suite à une otite ou à une inflammation du conduit auditif. À la fois stressantes et douloureuses pour votre animal, ces affections peuvent créer des lésions plus graves telles qu’un othématome. C’est pourquoi il faut rapidement consulter votre vétérinaire.

À l’aide d’un otoscope, le praticien regardera à l’intérieur des oreilles du chien pour déterminer l’ampleur de l’otite, mais aussi pour détecter un éventuel corps étranger. Les traitements de ces infections sont des traitements anti-bactériens qui durent généralement une semaine.

Si l’otite persiste, le vétérinaire pourra effectuer un prélèvement de cérumen afin de déterminer les antibiotiques auxquels la bactérie responsable résiste. Des traitements par voie orale peuvent aussi être prescrits.

En outre, la gale peut également provoquer des croûtes aux oreilles, mais elle reste tout de même plus facile à traiter. Il suffira de nettoyer les conduits auditifs avec une solution acaricide et d’appliquer un antiparasitaire sous forme de gouttes ou de pommade.

Notez aussi que la durée du traitement doit impérativement être respectée et que les deux oreilles doivent être traitées simultanément, même si l’une des deux paraît saine.

Conseils pour éviter l’apparition des croûtes aux oreilles

Pour prévenir l’apparition des croûtes, mais aussi pour éviter les récidives suite à un traitement, il convient de respecter certaines consignes au quotidien. Outre l’examen régulier des oreilles, une hygiène rigoureuse s’impose. L’idéal serait donc d’habituer votre chien à un rythme de soins dès son plus jeune âge.

Si vous n’avez aucune idée de la fréquence des nettoyages, votre vétérinaire pourra vous éclairer en prenant en compte l’âge de votre animal, sa race, sa pilosité, mais aussi ses antécédents médicaux. D’un autre côté, les traitements que vous utilisez doivent être adaptés et non irritants.

Afin d’éliminer les risques d’écoulement auditif, préférez les produits ayant des propriétés régulatrices de sébum. Les traitements cérulolytiques sont également recommandés pour éliminer l’excès de cérumen dans les oreilles.

Sachez aussi que l’utilisation du coton tige est traumatisante pour la peau de l’oreille, c’est pourquoi il vaut mieux utiliser des compresses. Par ailleurs, vous pouvez aussi nettoyer les oreilles de votre chien avec des produits naturels à base de plantes.

Après le bain, séchez toujours ses oreilles afin d’éviter la macération. Si votre animal a tendance à beaucoup se gratter, n’hésitez pas à lui appliquer des crèmes apaisantes pour calmer les démangeaisons.

Bien entendu, l’environnement de votre chien doit toujours être propre afin d’éviter la gale ou d’autres affections parasitaires. Il ne faudra donc pas qu’il entre en contact avec des animaux infectés.

Prendre rendez-vous en ligne chez un vétérinaire à Bordeaux
Quand doit on vermifuger son chien ?